Trouver un stage : du CV à la lettre de motivation. De la recherche de stage à l'entretien d'embauche

Réussir ton entretien d'embauche

1. Réussir son entretien d'embauche
On vous appelle pour fixer un rendez-vous
Acceptez le rendez-vous de l'employeur, même si vous aviez autre chose de prévu à ce moment-là. Repoussez vos autres obligations, à moins d'être malade ou d'avoir un autre entretien d'embauche le même jour. Dans ce cas, proposez à l'employeur plusieurs dates et plusieurs horaires.

Si vous ne connaissez pas la fonction exacte de votre interlocuteur, essayez de vous renseigner auprès de la personne qui vous fixe le rendez-vous. Cette information essentielle vous sera utile pour préparer l'entretien. En effet, vous ne vous présenterez pas de la même façon face à un responsable des Ressources Humaines ou un Directeur marketing.

Au moment de prendre le rendez-vous, demandez un numéro de téléphone où joindre rapidement votre interlocuteur en cas d'empêchement ou d'impondérable de dernière minute. Notez immédiatement ce numéro dans votre agenda, à côté du nom de la personne, à la date de votre rendez-vous. Vous le retrouverez rapidement le jour même en cas de besoin (ex. : grève des transports, embouteillages, maladie…).

Arrivez avec 5 minutes d’avance
Il est fondamental d’être à l’heure. Mieux vaut même d’arriver avec 5 mn d’avance : le temps que l’on vous annonce, d’aller jusqu’au bureau de votre interlocuteur, etc.
Prévoyez toujours 20 minutes de battement. Ces 20 minutes vous permettront soit de boire tranquillement un café et de relire vos notes, soit de palier à un problème de circulation.
Tachez aussi de faire bonne impression auprès de la personne qui vous annonce. D’une part, vous ne connaissez pas son importance au sein de cette entreprise, d’autre part c’est une bonne façon de vous mettre en situation. Prononcez distinctement le nom de votre interlocuteur et vérifiez à cette occasion la prononciation exacte de son nom.


La première impression
Lors d’une rencontre - ce n’est pas limité aux entretiens de recrutement - les trente premières secondes comptent beaucoup. « La première impression est généralement la bonne », dit l’adage populaire. Exact ou pas, cette première impression reste un élément prépondérant pour la réussite de l’entretien. Concentrez-vous durant ces 30 premières secondes sur
    * votre démarche et votre attitude en arrivant, ne regardez pas vos pieds !
    * votre regard, regardez votre interlocuteur dans les yeux
    * votre poignée de main, ferme sans excès et si vous avez les mains moites, séchez-les
    * vos premiers mots, commencez par « Bonjour Monsieur (ou Madame) »

Appuyez vos réponses et soyez bref
    * Exprimez vous en terme de problème / solution : avec vous, chaque problème à sa solution.
    * Donnez des chiffres précis, des références : avec vous, on ne navigue pas dans le flou.
    * Faites en sorte que vos réponses soient brèves : avec vous, on va à l’essentiel.

Posez des questions
Montrez votre intérêt pour le poste en posant des questions précises et pertinentes sur le poste et ses missions principales, les moyens rattachés pour réussir la (les) mission(s), sur le recruteur, sur l’entreprise et son secteur d’activité.

Le candidat moyen se bornera à répondre, parfois avec talent, aux questions qu’on lui pose.
Mais c’est généralement sur la pertinence de vos questions que le recruteur se fera une opinion sur vous. Privilégiez les questions sur le poste, plutôt que sur le secteur d’activité. Ne vous limitez pas non plus à réciter ce que vous avez vu sur la plaquette ou le site web de l’entreprise.

Concluez pour votre part l’entretien en reformulant les points importants
Clé de voûte d’un entretien réussi, exprimez vous en ces termes :
« Si j’ai bien compris vous recherchez une personne pour le poste …. qui se décompose en … missions qui sont les suivantes …. avec comme objectif principal …. Est ce que j’ai bien compris ? »

Si le recruteur vous répond « Oui, vous avez bien compris ! » vous aurez fait 50% du chemin.
En effet, vous lui aurez montré en quelques mots votre intérêt réel pour le poste (vous l’avez écouté et vous avez compris ce qu’il attendait) ainsi que votre sérieux et votre professionnalisme (en validant ces attentes vous montrez aussi que vous ne vous engagez pas à la légère).
Vous pouvez poursuivre ainsi : « pour conclure notre entretien pour ma part, je pense avoir […les qualités requises … l’expérience nécessaire …] pour réussir dans cette fonction ».

Gardez le contact
Validez toujours qui recontacte l’autre, à quelle date et sous quelle forme.
Un bon commercial cherchera à toujours à valider le prochain entretien.

2. Entretien d'embauche : faut il remercier le recruteur ?
Remercier ou ne pas remercier le recruteur suite à un entretien, voilà la question.
Vous craignez d'en faire trop ou de commettre un impair ? Vous pensez que cela peut se retourner contre vous ? Vous avez vécu l'entretien comme un moment plutôt inconfortable et enchaîner par des remerciements vous semble absurde ? Rassurez-vous. Vos interrogations sont tout à fait légitimes.

Plusieurs cas de figure possibles
1.     Le recrutement concerne une création de poste ? Ce poste est celui de vos rêves ?
Vous avez une carte à jouer. Celle de votre plus-value et de vos réalisations. Envoyez un e-mail de remerciements dans lequel nous vous conseillons d'adopter un style simple, précis et direct. Dans tous les cas de figure, faites court. Commencez par dire que vous avez apprécié la qualité de votre échange et que vous avez bien retenu qu'il s'agissait d'une création de poste. Qu'à ce titre, vos compétences en X ou votre expertise en Y pourrait contribuer à la réussite du poste. Vous pouvez ajouter que vos compétences dans des domaines connexes permettraient à l'entreprise de disposer par ailleurs d'une ressource interne supplémentaire le cas échéant. Enfin, utilisez la formule de politesse conseillée par la Net étiquette : « Cordialement ».
2.     Le recruteur ou votre « futur » N+1 souhaitent recevoir un complément d'informations évoqués lors de l'entretien : rapport ou étude de cas sur une de vos réalisation pour mieux valider vos compétences, synthèse sur l'entretien pour voir ce que vous en avez retenu, références ou publications mentionnées dans votre CV.
Dans ce cas, soyez également simple, précis et direct. Il s'agit d'une transmission de documents. Vous pouvez toutefois en quelques lignes communiquer sur les résultats chiffrés ou sur les bénéfices tangibles apportés par vos ces réalisations ou ces publications.
3.     Vous venez d'avoir un entretien réseau
Pour ce cas de figure, un e-mail de remerciements s'impose toujours. Remerciez toujours un contact pour… garder le contact ! Remerciez-le de vous avoir reçu et faites-lui savoir que ses informations et ses conseils vous seront ou ont été fort utiles pour votre projet professionnel. Dites-lui que vous le tiendrez au courant de vos actions futures et qu'il n'hésite pas à vous solliciter sur une problématique relevant de votre domaine de compétences.
4.     Vous venez d'accepter une proposition d'embauche d'une autre entreprise
Le minimum que vous puissiez faire est d'en informer rapidement la ou les entreprises avec lesquelles vous êtes en plein process de recrutement. Remerciez le recruteur pour l'attention portée à votre candidature et pensez à la suite de votre parcours… Indiquez-lui votre nouvelle fonction et l'entreprise dans laquelle vous entrez. Le recruteur saura où vous recontacter plus tard…

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site